« Combattre et se défendre contre les forces de police ne signifie pas en soi subvertir les rapports sociaux de domination. Et dans une période où les rapports sociaux sont particulièrement instables, c’est là qu’il faut porter notre attention, notre critique théorique et pratique, en évitant le plus possible d’être poussé uniquement par un réflexe conditionné provoqué par la répression. Parce que, sinon, on finit par abandonner le terrain fertile mais inconnu des conflits sociaux pour rester dans celui, stérile mais connu, de l’opposion entre nous et eux, entre compagnons et flics, dans un affrontement riche en spectateurs mais pauvre en complices. »

[S’opposer à la répression : réflexe conditionné ou mouvement volontaire ?, décembre 2003, in À couteaux tirés avec l’Existant, ses défenseurs et ses faux critiques, Typemachine & Mutines Séditions, octobre 2007, pp. 83-89]

Incógnito / Introducción

Anuncios